Les Machines à tricoter

Liliana qui tricote

On peut distinguer trois types de machines :

Celles qui répondent au brevet Français comme les Singer, Superba, Phildar, Pingouin

Les brevets Suisses comme Passap, Knittax

Et les brevets Japonais comme Erka, Brother, Toyota, Empisal Knitmaster, Silver Reed
Pour ma part je suis passionnée des brevets Japonais, j’achète des vieilles machines que je démonte et restaure pour leurs donner une deuxième vie.

Ici l’objectif n’est pas de vous apprendre à démonter des machines mais apprendre à les connaître et vous en servir.

Il est important de mettre en pratique très rapidement les informations reçus et sur tout avoir un peu de patience, c’est l’expérience qui vous donnera l’assurance, au début le erreur s’accumulent et petit à petit le lien se crée entre la machine et nous et très vite tout devient simple !

Les premières consignes concernent la position, il est impératif de prendre une bonne position d’entrée pour éviter plus tard le mal de dos, même si au début c’est un peu contraignant car nous avons énormément des choses à penser une fois la bonne position acquise elle devient une habitude.

La chaise : une chaise de bureau, confortable et avec des roulettes, il faut se positionner toujours au milieu du travail, si vous travaillez sur le côté gauche de la machine vous vous déplacez à gauche, si vous travaillez du côté droit, vous vous déplacez à droite.

Déplacement du chariot : toujours avec les deux mains, je pousse à gauche de ma main droite et je pousse à droite de ma main gauche, l’effort doit être partagé et chaque mouvement est suivi de son opposé.

Installez votre machine dans une pièce lumineuse et agréable, si vous attrapez le virus vous y passerez beaucoup de temps ! vous verrez c’est presque de la méditation !!

Retour